Tweets by @TwitterDev
ImprimerImprimer Close Close La République de Chypre
Autres organisations économiques et commerciales

La Mission permanente de Chypre à Genève suit régulièrement le travail d’agences et d’organisations installées dans la métropole suisse, en rapport avec l’économie ou le commerce, telles que la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU, en anglais UNECE), la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED, en anglais UNCTAD) et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI, en anglais WIPO)

La
Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU) a été créée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1947. Elle compte aujourd’hui 56 pays membres, parmi lesquels les Etats-Unis, la Fédération de Russie et les pays du Caucase, et en réfère au Conseil économique et social des Nations unies.
C’est l’une des Commissions régionales placées sous l’administration du siège des Nations Unies.
Son objectif principal est de promouvoir l’intégration et la coopération pan-européenne de ses pays membres et d’encourager le développement durable grâce à un cadre multilatéral. Ses objectifs portent plus particulièrement sur le développement durable, la politique environnementale, le transport, l’énergie durable, la capacité commerciale et les normes, les forêts et le logement et l’aménagement du territoire.

Même si La Commission économique des Nations Unies pour l’Europe ne demeure que régionale, elle n’en a pas moins d’incidence sur la normalisation mondiale, car force est de constater que ses recommandations et bonnes pratiques sont largement mises à profit par les autorités publiques. La République de Chypre y a adhéré en 1960, peu après son adhésion aux Nations Unies, et a ratifié nombre de conventions et protocoles issus des mesures prises par la Commission économique pour l’Europe tels que la Convention sur l’accès à l’information, la participation du public au processus décisionnel, et l’accès à la justice en matière d’environnement, la Convention CEE - ONU sur les effets transfrontaliers des accidents industriels (et certains de ses protocoles), la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontalière à longue distance et la Convention sur l’évaluation de l’impact sur l’environnement dans un contexte transfrontalier. Chypre a également signé et ratifié une série de conventions, accords et protocoles dans le domaine du transport, à titre d’exemples en matière de panneaux routiers et de signalisation, de fabrication de routes, de règlements relatifs aux véhicules dans le monde, d’installations touristiques, de marchandises dangereuses et de transport international de marchandises. La liste complète en est consultable ici.

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) s’est tenue pour la première fois à Genève, en1964. Elle est aujourd’hui dirigée par 194 pays membres (les193 pays membres et le Saint-Siège) et constitue l’organe responsable du développement et plus particulièrement du commerce international. De plus, elle offre, une assistance technique directe aux pays en développement, afin de les aider à renforcer leurs capacités à s’intégrer à l’économie mondiale et à améliorer le bien-être de leurs populations.

Elle assure, en outre, la coordination de tous les sujets en lien avec les investissements étrangers directs et la coopération transnationale, au sein du Secrétariat des Nations Unies.

Sur ce point, il est important de remarquer que Chypre a signé des traités bilatéraux d’investissements avec différents membres de la CNUCED. L’une des raisons principales à l’origine du passage de Chypre du statut de pays en développement à celui de pays développé est certainement le soutien apporté par la CNUCED à l’économie chypriote.
La République de Chypre compte désormais parmi les pays membres contributeurs du programme de base du Fonds d'affectation spéciale pour les pays les moins avancés.

L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) a été créée en 1967 lors de la Convention de Stockholm et compte aujourd’hui 188 pays membres. Son secrétariat et les pays membres travaillent en synergie avec d’autres organisations internationales afin de promouvoir le système de propriété intellectuelle.

La République de Chypre a rejoint l’
organisation en 1984. Sur les 24 traités administrés par l’OMPI, le pays est partie aux 12, les plus importants étant la Convention de Berne, l’Accord de Madrid, la Convention de Paris et celle de Rome. Ces instruments nationaux et internationaux permettent ainsi à Chypre de participer activement aux efforts internationaux de renforcement et de développement du système de propriété intellectuelle.

No documents found


_____________________________________________
© 2015 - 2019 La République de Chypre,
Ministry of Foreign Affairs,
Permanent Mission of Cyprus in Geneva